Cameroun : carte administrative

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram
Email

La capitale du Cameroun a dépassé le million d’habitants au milieu des années 1990 alors qu’elle n’en comptait que 100 000 en 1960. Avec un rythme de croissance aujourd’hui ralenti, la population de Yaoundé est estimée, en 2006, à 1 200 000 habitants. Poste militaire implanté par l’administration coloniale allemande à la fin du XIXe siècle au cœur du pays ewondo, Yaoundé a supplantéDouala dans la fonction de capitale politique. La décision du transfert, prise en 1921 par la France, alors puissance mandataire sur une partie de l’ancien Cameroun, s’explique par les tensions avec les autochtones Douala, et par les avantages climatiques d’une localisation à l’intérieur des terres.

Le site de Yaoundé se compose d’un ensemble de collines de 700 à 1 100 mètres d’altitude où la température moyenne est de 23,5 0C (soit trois degrés de moins qu’à Douala) ; les précipitations y sont deux fois moins abondantes, et il existe une vraie saison sèche (de décembre à février), alors que Douala est pris presque constamment dans des masses d’air hyperhumides. L’organisation de l’espace urbain s’est moulée sur le relief de collines. L’une d’entre elles, située en périphérie, est dominée par l’imposant palais de l’Unité, palais présidentiel édifié par Paul Biya, au pouvoir depuis 1982.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles

Parlez nous de vous

Que vous ayez des questions ou que vous souhaitiez simplement dire bonjour, contactez-nous.

Choisissez une chaine du réseau

Choisissez une chaine du réseau