Patrick Rifoe : « La décision de la Fecafoot de se séparer du coq sportif (…) est légitime »

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram
Email

Le communicant du RDPC appelle les tous les Camerounais à soutenir les Lions Indomptables. Au lieu de se laisser distraire par l’affaire Le Coq Sportif-Fecafoot.

A moins d’un mois du coup d’envoi de la prochaine Coupe du monde (CDM) de football au Qatar, Patrick Philippe Rifoe appelle tous les Camerounais à soutenir les Lions Indomptables du Cameroun.  Au lieu de se laisser distraire par l’affaire Le Coq Sportif-Fecafoot.

« Tous derrière les lions indomptables CDM qatar2022. La décision de la Fecafoot de se séparer du coq sportif a suscité une controverse sur son opportunité ainsi que les coûts potentiels associés pour les finances de la Fecafoot. Cette décision est légitime pour autant que le décideur soit habilité à le faire. », écrit-il sur sa page Facebook.

Selon l’enseignant de communication à l’université de Douala, les supporters et les fans des Lions indomptables ne soutiennent ni un exécutif fédéral. Et ceci,  par la nature de son mandat passager, ni un équipementier par mandat conjoncturel.

«  Les Lions indomptables sont une marque de plus grande valeur que Nike et transcendent la fédération qui n’en est qu’un gestionnaire délégué. Les équipementiers passeront, les exécutifs aussi mais les Lions eux ne passent pas pour leurs fans que nous sommes. », fait savoir le militant du RDPC.

La décision exécutoire de la justice

Dans un communiqué rendu public ce lundi, Le Coq Sportif assure être engagé à équiper les Lions indomptables du Cameroun. « Malgré la décision exécutoire de la justice, la Fecafoot n’est toujours pas disposée à respecter le contrat la liant au Coq Sportif. Comme nous l’avons toujours maintenu, nous sommes plus que jamais engagés à équiper et soutenir les Lions Indomptables », indique Le Coq Sportif dans un communiqué.

De même, l’équipementier français évoque des étapes contraignantes pour amener la FECAFOOT à respecter sa part du contrat. « Au vu de l’attitude de la Fecafoot, il nous sera très difficile de faire respecter la décision de justice, sans passer par des étapes contraignantes. Nous allons encore tenter le dialogue de la raison avec la Fecafoot », poursuit le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles

Parlez nous de vous

Que vous ayez des questions ou que vous souhaitiez simplement dire bonjour, contactez-nous.

Choisissez une chaine du réseau

Choisissez une chaine du réseau